Les films de septembre 2017 . 26ème saison Chlorofilm.

 

Mercredi  30   août 21h ;  Dimanche  3  septembre 17h30 ;

Lundi  4  septembre 20h30   et  Mardi  5 à 20h30 

120 BATTEMENTS PAR MINUTE

Drame de Robin Campillo

France ; 2h22.

Grand prix du jury à Cannes 2017

 

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des  spectateurs

 

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris  multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. 

Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean. …

 

Le réalisateur :   Les premières années noires du sida, Robin Campillo ( 54 ans ), les a prises  de plein fouet. Rapidement, le jeune homme, déjà épris de cinéma, n'a plus voulu «subir  l'épidémie» en intégrant Act Up. Il a réalisé deux succès critiques et publics majeurs.  Les  

Revenants    ( 2004) et    Eastern Boys   en 2013 du Prix Horizons du meilleur film à la   Mostra de Venise, Il est le monteur de Laurent Cantet : Entre Les Murs, la Palme d'Or  à Cannes….

 

La critique  : Moitié un docudrama sobre et minutieux, et moitié une fiction déchirante sur la   maladie», selon  Vanity Fair,

Avec   120 battements par minute , les corps en lutte d’Act Up conquièrent les coeurs. La   tragédie de Robin Campillo bouleverse en retraçant le combat de l’association contre les  ravages du sidaLe Monde

 

L'interprétation cette oeuvre iconoclaste et subversive, est brillamment portée par les  acteurs français  Arnaud Valois et Adèle Haenel et l'acteur argentin Nahuel Perez  Biscayart.

 

Le Court métrage    Accidents, Blunders and Calamities

de James Cunningham Nouvelle-Zélande, 2015, Animation- 05'00 -

Synopsis : Au moment du coucher, un papa opossum met ses enfants en garde contre le plus terrible des animaux : l'humain ! 

.

Vendredi  8 septembre 18h   et  Mardi 12 à  20h30:

UNE FEMME DOUCE

Drame de Sergei Loznitsa                                                       

Français, Allemand, Lituanien, Néerlandais , 2017, 2H23

Sélection officielle cannes 2017

 

Une femme reçoit le colis qu’elle a envoyé quelques temps plus tôt à son mari incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Inquiète et profondément désemparée elle décide de lui rendre visite. Ainsi commence l’histoire d’un voyage semé d'humiliations et de violences. 

 

Le réalisateur :, Sergei Loznitsa est né en Biélorussie en 1964.Ses films documentaires et fictions( Joy en 2010, Dans la brume en 2012...), parfois à la lisière de l'expérimental, représentent une « humanité confrontée à des bouleversements économiques, sociaux et politiques de grande ampleur, peignant ainsi le délitement moral de la Russie. Son sens du paysage, la rigueur de ses partis-pris de mise-en-scène ainsi que ses audaces narratives ont souvent été remarqués par la critique.

 

La critique : « Une femme douce est un grand film politique et romanesque, à la fois doux et extravagant » (Télérama)

 Une femme douce est un grand film politique et  romanesque. Il est à la fois doux et extravagant. Sergeï  Loznitsa s’y affirme définitivement comme un grand  cinéaste.  Les Inrockuptibles

Les interprètes Vasilina MakovtsevaMarina Kleshcheva.

 

Le  court :

Novembre  de Marjolaine Perreten

France, 2015, Animation, Couleur, Sans dialogue - 04'00 –

Synopsis : L'automne s'est installée  sur les bords du ruisseau. Des petits animaux s'activent pour préparer la grande saison hivernale

 

 

Lundi  11 septembre  20h30 :

RARA    Comédie dramatique  de Pepa San Martin   ; Argentin, chilien ; 2017 .

 

Depuis le divorce de leurs parents, Sara, 12 ans, et sa petite sœur Cata vivent avec leur mère et la compagne de celle-ci. Leur quotidien, fait de tendresse et de complicité, ressemble à celui d’autres familles. Lorsque leur père tente d’obtenir leur garde, l’équilibre de la famille semble mis à l’épreuve… 

 

Dans ce film inspiré du cas réel de Karen Atala, juge chilienne violemment discriminée pour avoir assumé publiquement son homosexualité.

 

La  réalisatrice María José « Pepa » SAN MARTÍN , née  en 1974, a étudié le journalisme à Santiago puis s’est investie dans le théâtre. Elle a travaillé en tant qu’assistante réalisatrice dans de nombreux films. En 2010, elle réalise son premier court-métrage : La Ducha.

 

La  critique : Ce très beau premier film, qui sonde la complexité des familles d’aujourd’hui, a le mérite de ne pas gâcher avec une maladresse démonstrative la force de ses engagements. aVoir-aLire.com

 

Jamais caricatural, le film, sous ses allures de chronique ordinaire, plonge au cœur des sentiments contrastés de chacun, du combat quotidien des femmes pour se faire accepter telles qu’elles sont, du machisme sous-jacent d’une société entière.    Bande à part

 

Interprétation : Le jeu des actrices, adultes comme adolescentes, est impressionnant. … Avec Mariana Loyola, Agustina Muñoz, Julia Lübbert ….

 

Le  court :

La chambre vide   de Dahee Jeong  France, 2016, Animation, Couleur, Coréen (VOST).- 09'27 -

Synopsis : Dans la chambre de la femme, des souvenirs s'accumulent et disparaissent sans cesse comme de la poussière. L'homme passe du temps dans cette chambre en créant de petits jeux inutiles avec ses souvenirs à elle.

 

Vendredi 15 septembre 18h  et  mardi  19   à 20h30 :

LE CAIRE CONFIDENTIEL

 Film policier thriller TARIK SALEH  . Germano Suédois.  1h46;   2017  .

 

 Au Caire, en janvier 2011, peu de temps avant la révolution, une femme est retrouvée égorgée dans une chambre d'hôtel. Noredin est chargé de l'enquête. Ses soupçons se portent très vite sur un politicien puissant, proche du pouvoir du président Moubarak. Salwa, une des femmes de ménage, a assisté au meurtre. Alors qu'elle court un grand danger, la hiérarchie de Noredin veut classer l'affaire et conclut à un suicide. Pugnace, l'inspecteur tente d'obtenir le témoignage de Salwa car il veut, à ses risques et périls, faire tomber l'assassin.

 

Le réalisateur : Tarik Saleh, réalisateur suédois d’origine égyptienne, de 45 ans, signe avec Le Caire Confidentiel son 3e long-métrage après Metropia et Tommy, tous deux inédits en France. 

 

La critique:   Le spectateur passe par toutes les émotions, emporté comme les héros par le vent violent de l'histoire : ne ratez pas ce film immense !  Le Parisien

 

Les interprètes  :   Le personnage est magnifique et son interprète, Fares Fares, grand échalas au visage taillé à la serpe, étonnant...Télérama  .  Autres  interprètes :    Mari Malek : Salva   Slimane Dazi : l’homme aux yeux verts.

 

Event Horizon  de Joséfa Celestin France, 2016, Fiction, Couleur, Sans dialogue.- 11'20 -

Synopsis : Été 1997, dans un petit village d'Écosse, où chaque jour se ressemble et où jamais rien ne se passe, un étrange événement cosmique vient perturber le quotidien monotone de Julianne.

 

Lundi 18  septembre  20h30

LOLA PATER   de  comédie dramatique    De Nadir Moknèche ; 95 minutes ; France . 2017 .

 

Zino, 27 ans, fils d'immigrés algériens, enterre sa mère à Paris. Enfant unique, il a grandi avec elle après le départ brutal de son père Farid, parti depuis plus de 20 ans. Sur la foi de ce que lui a dit sa mère, Zino croit que son père l'a abandonné. Il apprend du notaire que Farid n'est pas retourné en Algérie, mais qu'il réside en Camargue, et que ses parents n'ont jamais divorcé. Pourquoi sa mère lui a-t-elle menti ?

 

Le  réalisateur    Nadir Moknèche est un réalisateur franco-algérien, né  en 1965 à Paris, cinéaste portraitiste, il dévoile une galerie de personnages de la société algérienne d'aujourd'hui. Après Le Harem de Madame Osmane en 2000 et Viva Laldjérie en 2004,  il  réalise  Délice Paloma   en 2007  et  Goodbye Morocco,   en 2013.

 

La  critique : Une belle comédie douce-amère.  Le  Parisien.

 

C'est avec une grande pudeur, une touche d'humour et sans manichéisme que Nadir Moknèche réalise ce Lola pater... Effleurant également l'immigration maghrébine des années soixante, le film est délicat et juste, évidemment nimbé de tolérance... Fanny Ardant allie force, sensualité et justesse à un grain de folie, donnant toute crédibilité au personnageLa  Nouvelle  République .

 

Interprétation : Fanny Ardant , Tewfik Jallab , Nadia KACI , Lubna Azabal

 

Le  court :

Fuck l’amour de François Zabaleta  France, 2015, Fiction, Couleur, Français - 06'00 –

Synopsis : Un homme retrouve de vieux films super 8 et e'voque le souvenir de ses parents morts il y a trente ans. Un souvenir qui toute sa vie l'a hante' et le hante toujours.

Vendredi 22  septembre 18h ; lundi 25  et mardi 26 septembre 20h30 :

BARBARA   de  Drame  de Mathieu  Amalric,  France ; 1h37 .

Sélection  « Un Certain Regard »  à  Cannes 2017.

 

  Loin du biopic conventionnel ,  avec Barbara, Mathieu Amalric offre un film à la chanteuse disparue le 24 novembre 1997. L’auteure, compositrice et interprète de "L’aigle noir" et "Dis, quand reviendras-tu ?" reprend donc vie – ou presque – à travers Brigitte, qu’interprète Jeanne Balibar, une actrice engagée par Yves Zand (Mathieu Amalric). Dans le rôle d'un réalisateur passionné par la chanteuse Barbara, il se lance dans le projet fou de la ressusciter à l’écran…

 

Le  réalisateur : Mathieu  Amalric a déjà remporté le Prix de la mise en scène  à  Cannes  en 2010 pour Tournée ;   et a été selectionnné à  Cannes 2014 ,  section Un Certain Regard pour   La Chambre bleue .

 

Né  en 1965  Mathieu Amalric accède à la notoriété en tant que comédien   en 1996  avec  Comment je me suis disputé... d'Arnaud Desplechin,   (César du Meilleur espoir en 1997) . avec Alice et Martin  (Techiné) ;  Fin août, début septembre   ( Olivier  Assayas );  Rois et reine, ( César du Meilleur acteur en 2004) . A  Cannes, en 2007, il est omniprésent  dans Le Scaphandre et le Papillon,   et La Question humaine. Acteur fétiche des cinéastes "auteurs" (comme Damien Odoul ou Bertrand Bonello), il reste avant tout un pilier de la famille Desplechin (Un conte de Noël) et intègre celle de l'aîné  Alain   Resnais (Les Herbes folles, 2009, Vous n'avez encore rien vu, 2012)….


La  critique : Fascinante boule à facettes, constellation, d’éclats, crépitant collage, Barbara de Matthieu Amalric   propulse le poussiéreux genre du biopic à l’ère post-internet. Et il est, simultanément, un magnifique portrait de comédienne.  Les  Inrocks


L’interprétation 
: Avec  Jeanne Balibar (Barbara) , Mathieu Amalric , Lisa Jacobs ...

 

 

Le  court Parmi les sirènes de Marie Jardillier France, 2016, Fiction, Couleur, Français. - 11'46 -

 

Synopsis : C'est décidé. Marion, trente ans va annoncer à ses amies qu'elle n'est plus célibataire. Elle est tombée amoureuse. Mais cette fois-ci : d'une fille.

 

 

Cycle répertoire saison 2017/2018

 

Pour la saison 2017/2018 Cinéphare et Chlorofilm proposent de découvrir ou de redécouvrir trois genre de cinéma très différents.

 

De septembre à décembre 2017 cycle cinéma japonais

 

Voyage à Tokyo du réalisateur Yasujirō Ozu (1953)

 

Un couple entreprend de rendre visite à ses enfants. D'abord accueillis avec les égards qui leur sont dus, les parents s'avèrent bientôt dérangeants.

 

C'est à travers l'évolution des parents et des enfants que le film décrit la façon dont le système familial japonais commence à se désintégrer, comme l'explique le cinéaste Yasujiro Ozu.

 

Nuages épars du réalisateur Mikio Naruse  (1967)

 

Rongé par le remords, un homme décide de verser une pension à la veuve de l'homme qu'il a tué accidentellement, et tombe amoureux d'elle.

 

Le style de Mikio Naruse se jouait principalement pendant la phase de montage de ses films. Durant le tournage, il laissait ses acteurs jouer sans véritablement les diriger ou leur donner d'instructions.

 

L’Empire des sens  du réalisateur Nagisa Oshima (1976)

 

Interdit aux moins de 16 ans

 

1936, dans les quartiers bourgeois de Tokyo. Sada Abe, ancienne prostituée devenue domestique, aime épier les ébats amoureux de ses maîtres et soulager de temps à autre les vieillards vicieux. Son patron Kichizo, bien que marié, va bientôt manifester son attirance pour elle et va l'entraîner dans une escalade érotique qui ne connaîtra plus de bornes.

 

Au-delà de son importance historique, L’Empire des sens est avant tout une œuvre immense, d’une beauté formelle de chaque instant. Inspiré d’un fait divers célèbre au Japon, le film se concentre sur deux amants enfermés dans une chambre d’hôtel (le film se déroule presque exclusivement en huis clos) qui vont au bout de leurs désirs et de leurs pulsions sexuelles bientôt destructrices.

 

De janvier à avril 2018 cycle consacré au réalisateur italien Antonio Pietrangeli:

 

Adua et ses compagnes (1960)

 

Je la connaissais bien (1965)

 

De mai à juin 2018 Cycle anticipation-science-fiction :

 

Le jour où la Terre s’arrêta de Robert Wise (1951)

 

Stalker de Andreï Tarkovski (1979)

 

 

 

 

 

 

 



24/07/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 223 autres membres