Chlorofilm  présente deux films cette  semaine , 

 

Vendredi 16 novembre 18h et mardi 20 novembre 20h30 :

- EN LIBERTE ! film français de Pierre Salvadori avec notamment Adèle Haenel, Vincent Elbaz et Pio Marmaï . 2018 ; 1h48 .

Yvonne (Adèle Haenel), jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi (Vincent Elbaz), héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine (Pio Marmaï), injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.

 

Depuis quelques films, Pierre Salvadori nous habitue à des comédies fines et gracieuses.Adepte de la comédie acide et décalée (Cible émouvante; Les Apprentis…) . Rappelons aussi Dans la cour (2014) avec Gustave Kervern, en concierge d’immeuble, et Catherine Deneuve, en résidente retraitée. Avec En liberté !, on reste dans le registre de la comédie basée sur des rencontres. Néanmoins, le réalisateur va apporter encore plus d’originalité à son style. Jamais celui-ci n’aura été autant dans le burlesque.

 

Lundi 19 novembre 20h30 :

- LA TENDRE INDIFFERENCE du Monde

Comédie dramatique de Adilkhan Yerzhanov
Kazakhstan, France, 2018, 1h39min, VOST
La belle Saltanat et son chevalier servant Kuandyk sont amis depuis l’enfance. Criblée de dettes, la famille de Saltanat l’envoie dans la grande ville où elle est promise à un riche mariage. Escortée par Kuandyk qui veille sur elle, Saltanat quitte son village pour l’inconnu. Les deux jeunes gens se trouvent entraînés malgré eux dans une suite d’événements cruels et tentent d’y résister de toutes les façons possibles.
Le réalisateur : Adilkhan Yerzhanov est né en 1982 au Kazakhstan. En 2009, il est sorti diplômé en réalisation de la Kazakhstan National Academy of Arts, avant de poursuivre sa formation à New York grâce à une bourse. Primé dès 1999 pour le scénario de Kozy- Korpesh and Bayan-Sulu, la première série d’animation kazakh, il a été salué pour son premier film, Realtor, en 2011, puis avec Constructors l’année suivante.
La critique : « Libre adaptation de Camus, délocalisé au Kazakhstan, La tendre indifférence du monde est donc de ces films réalisés avec très peu de moyens, mais plein de fougue et d’envie de cinéma, peuplé par des personnages attachants. » CRITIQUE FILM
Tout le film se transforme en un magnifique hommage à la création artistique. On est surpris de voir les références à la littérature ou au cinéma français aussi nombreuses. Il est difficile de résister à répéter ce titre énigmatique et beau La tendre indifférence du monde que Saltanat et Kuandyk ont arraché au fameux roman de Camus L’Étranger. A Voir à Lire

 

 Tous les  films Chloros   de novembre  2018

https://chlorofilm.blog4ever.com/les-titres-des-films-chloro-de-novembre-2018

Tous les  films  de La  Bobine ici : http://www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=P1119.htm

Médiathèque   de  Quimperle : sélection de  documents en lien avec la programmation mensuelle de  Chlorofilm : http://mediathequequimperle.blogspot.fr/2017/06/notre-selection-de-documents-en-lien.html

- Le programme  de  l'Asso " j'ai vu un documentaire " ici http://jaivuundocumentaire.fr/

Deux  Clips  Chlorofilm :
- Clip  de  Ronan  Loup , 2018  " Appel  à nouveaux bénévoles":
- Clip  de Jean Luc  Guénal, 2011 : " Les 20 ans  de Chlorofilm "