Vendredi 24 mai  18h   et Lundi 27 mai 20h30 :

 

  Companeros     Biopic , aventure de  Alvaro Brechner

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

1973, l'Uruguay bascule en pleine dictature. Trois opposants politiques sont secrètement emprisonnés par le nouveau pouvoir militaire. Jetés dans de petites cellules, on leur interdit de parler, de voir, de manger ou de dormir. Au fur et à mesure que leurs corps et leurs esprits sont poussés aux limites du supportable, les trois otages mènent une lutte existentielle pour échapper à une terrible réalité qui les condamne à la folie. Le film raconte les 12 années d'emprisonnement vécues par trois des figures les plus célèbres de l'Uruguay contemporaine - dont son ancien président José "Pepe" Mujica 

La  critique

Un hymne poignant, ambitieux et politique à tous ceux qui vont jusqu’au bout de leurs forces pour préserver leurs idéaux.      aVoir-aLire.com

Un film courageux et puissant. CinémaTeaser  

 

Mardi 28 mai  20h30 : 

Comme  si  de  rien n’était   Drame de Eva Trobisch  

 

Allemagne      2019    1h 30 min     VOST

 Prix de la meilleure actrice à Angers  à   Aenne Schwarz dans le rôle principal .

Janne est une femme moderne, éduquée, rationnelle, une femme qui réclame le droit d’être qui elle veut. Lors d'une réunion entre anciens camarades sa vie bascule. Mais elle va persister à faire semblant que tout va bien, refuser de se considérer comme une victime … jusqu’à quand ?

La réalisatrice : Eva Trobisch est une actrice, scénariste et réalisatrice allemande, née à Berlin-Est en 1983. Après des études de cinéma à Munich et à New York, elle réalise quelques courts-métrages, et plusieurs films pour la télévision. Comme si de rien n’était est son premier long métrage, il a reçu trois prix dont le prix de la critique internationale à Locarno .

La critique :   

 Une victime peut-elle décider de ne pas l'être ? …Quelques mois après #MeToo et #BalanceTonPorc, le film explore la zone grise du non-consentement assorti de déni, de remords, de regrets, d’intimité forcée, d’oubli impossible. Et au-delà, il souligne avec force et délicatesse cette capacité qu’ont les femmes à supporter. La Voix du Nord  

Le film ne juge ni n’assène aucune leçon. Il restitue, brillamment mais cliniquement, les effets d’une bombe à retardement. En roc, se découvrant soudain friable, l’actrice Aenne Schwarz est impressionnante. Télérama 

 

 

 

Les films Chloros de mai  2019   https://chlorofilm.blog4ever.com/les-films-de-mai-2019 

 

Les films Chloros de juin   2019 https://chlorofilm.blog4ever.com/les-films-de-juin-2019

 

Tous les  films  de La  Bobine : http://www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=P1119.htm