Vendredi   8  décembre  à  18h    et  mardi  12  décembre à 20h30:

PRENDRE  LE  LARGE  

drame de Gael Morel   avec  Sandrine  Bonnaire , 1h43 ,  France , 2017.

Edith, 45 ans, ouvrière dans une usine textile, voit sa vie bouleversée par un plan social. Loin de son fils et sans attache, plutôt que le chômage, elle est la seule à choisir de rejoindre son usine délocalisée au Maroc…

La  critique :   Entre l'agonie de la classe ouvrière française et l'exploitation de celle du Maroc, une femme cherche les conditions de sa réinvention. Un très beau portrait, illuminé par une Sandrine Bonnaire retrouvée.         Les Inrockuptibles 

Toujours à bonne distance de son sujet et de ses personnages, Gaël Morel   ("Après lui", "Notre paradis") signe son meilleur film, aussi   convaincant dans la délicatesse de son approche psychologique que dans   sa radiographie d'un univers social déliquescent. Positif .

 

Le   réalisateur :  Fasciné dès l'enfance par le cinéma et les actrices, Gaël Morel grandit  dans  la région lyonnaise. Membre d'un Jury Jeunes au  Festival de Cannes à 18 ans.   Interpràte  l'un des rôles principaux des Roseaux sauvages   et  dans Loin   d'André Techiné  et  ,  étudiant  ,  dans dans Le Plus bel âge (1995) , Gaël Morel se consacre essentiellement à la réalisation :  A toute vitesse (1996), Les Chemins de l'Oued, réflexion sur le trouble identitaire et les troubles politiques ; Après lui, un film sur le deuil présenté à la Quinzaine des Réalisateurs  à  Cannes en 2007 ....

Le  court métrage AMA     de Emilie Almeida , Liang Huang , Kemari Mansoureh , Julie Robert , Juliette Peuportier , Tony Unser

France, 2015, Animation, Couleur,  - 03'24

Synopsis : Au Japon dans les années 50, une jeune américaine visite un village avec son mari militaire et un groupe d'amis. Prise d'admiration pour le paysage, elle se détache du groupe, elle fait la connaissance de Namiko, une jeune pêcheuse 'ama'        

 

lundi 11  décembre à 20h30:

JEUNE FEMME     Comédie dramatique  de Léonor Serraille

France-Belgique, 2017, 1h37

Caméra d’or au festival de Cannes 2017

Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bientôt décidée à prendre un nouveau départ. Avec panache.

La réalisatrice : Formée à la Femis, Léonor Serraille a participé à l’écriture et à la réalisation de courts-métrages, avant la réalisation de Jeune femme, premier long-métrage déjà remarqué et récompensé cette année au festival de Cannes. Cette « jeune réalisatrice » appartient à la génération de Justine Triet  et Vincent Macaigne, qui ont le souci de présenter leur génération de manière différente, avec des personnages plus libres : « c’est Cassavetes qui m’a donné envie de faire des films » confie-telle .

La critique : « Tourbillonnant, irritant, bouleversant, Jeune Femme est un objet curieux qui possède une arme secrète : son humour iconoplaste… » (Première )

« En larmes ou en orbite dans ses rêves, en uniforme ou perdue dans son grand manteau rouge, la comédienne est la révélation du film » (Télérama)

Le  court métrage :   J’ATTENDRAI LE SUIVANT    de Philippe Orreindy

France, 2002, Fiction, Couleur, Français.     - 04'00 –

Synopsis : Un homme quête l'amour dans le métro, les passagers l'écoutent, certains avec attention

 

 Tous les films Chloro de décembre ici :   http://chlorofilm.blog4ever.com/les-titres-des-films-de-decembre-2017

 

Médiathèque   de  Quimperle : sélection de  documents en lien avec la programmation mensuelle de  Chlorofilm : http://mediathequequimperle.blogspot.fr/2017/06/notre-selection-de-documents-en-lien.html  

-Tous les  films  de La  Bobine ici : http://www.allocine.fr/seance/salle_gen_csalle=P1119.html

- Le programme  de  l'Asso " j'ai vu un documentaire " ici http://jaivuundocumentaire.fr/