Les films de novembre 2016

Vendredi  4 novembre 18h et lundi 7 novembre 20h30:

AQUARIUS  de Kleber Mendoça Fhilo 

Clara, la soixantaine, ancienne critique musicale, est née dans un milieu bourgeois de Recife, au Brésil. Elle vit dans un immeuble  singulier, l'Aquarius construit dans les années 40, sur la très huppée Avenida Boa Viagem qui longe l’océan. Un important promoteur a racheté
tous les appartements mais elle, se refuse à vendre le sien. Elle va rentrer en guerre froide avec la société immobilière qui la harcèle.  Très perturbée par cette tension, elle repense à sa vie, son passé, ceux  qu’elle aime.

 La  critique :   Après “Les Bruits de Recife”, Kleber Mendonça Filho signe un puissant récit de résistance à la marche du monde, et un somptueux portrait de femme.     Les Fiches du Cinéma        

 "Aquarius", œuvre immense, avance à pas feutrés, se donne des airs de telenovela, joue la carte de l’intime alors qu’elle raconte autant le destin de cette femme que celui du Brésil et notre époque.    Le Nouvel Observateur    

    

Le  court métrage :

EN BOITE     De Mathieu Paquier     France fiction 2010 12mn

Assis dans la pénombre, un homme découpe des tomates. Devant lui, du thé, des réchauds et des boîtes jonchent une tablette minuscule. Cet homme a un métier étrange. Aujourd'hui, sa mutation a été acceptée par le Ministère de la Communication : il va pouvoir parler à des gens.

 

Mardi 8 novembre 20h30  dans le  cadre  de la  Semaine Internationale organisée par la Ville  de Quimperlé

La saison des femmes  Drame de Leena Yadav

Inde   2016       1h 57min

Primé au festival international du film de Toronto.

Inde, Etat du Gujarat, de nos jours. Dans un petit village, quatre femmes osent s'opposer aux hommes et aux traditions ancestrales qui les asservissent. Portées par leur amitié et leur désir de liberté, elles affrontent leurs démons, et rêvent d'amour et d'ailleurs.

 

La réalisatrice : Née en 1971 dans le Madhya Pradesh  ,Leena Yadav débute en 2005 en tant que réalisatrice . Après deux longs métrages tournés à Bollywood  , elle fait le pari de l’indépendance ,  réalise «  la saison des femmes »   et ose ce que le cinéma indien ne fait presque jamais : filmer la violence au sein du couple, et le corps des actrices.

 

La critique : « Une ode magnifique et nécessaire à celles qui, tous les jours par leur optimisme et leur courage font reculer les formes d’oppression dont sont encore trop souvent victimes les femmes. »   Avoir Alire.com

 

Un  court métrage  indien : DILLI DREAMS   de Etienne Sievers     Inde, 2012, Fiction, Noir et Blanc & Couleur, Allemand (VOST) 09'12

Synopsis : Un journalier âgé, travaillant dans les rues surpeuplées d'Old Dehli, se rappelle son enfance à la campagne et quelque chose qui a changé sa vie.

 

Vendredi 11 novembre 18h;  lundi 14 et mardi 15 novembre 20h30:

MOI DANIEL BLAKE de  Ken Loach; 1h39.

 Palme d’or.  à Cannes 2016.

Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Katie, mère célibataire de deux  enfants qui a été contrainte d'accepter un logement à 450km de sa ville  natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Katie vont tenter de s’entraider…

La  critique :Ce que Ken Loach démontre avec rigueur et énergie, c’est que le retour aux idées victoriennes (la pauvreté est un péché, elle se corrige par la discipline, entre autres) amène le retour des drames du temps d’Oliver Twist. Le  monde

 

Le  court  métrage : LE CRIQUET   De Daisy Sadler   France  fiction 2014 ;  13mn

Un hôtel au bord de la mer. Une mariée perdue. Une pute rêveuse. Un client amoureux. Des couloirs qui se perdent, des chambres qui regorgent d'histoires. Un criquet qui se cache dans une chambre. Un criquet qui regarde la dissolution d'un couple.

 

Vendredi 18 novembre 18h  et mardi 22 à 20h30 :

APNEE  de  Jean Christophe Meurisse; 1h29 ;

 Céline, Thomas et Maxence marchent toujours par trois. Comme la trilogie   de la devise républicaine. Ils veulent se marier, une maison, un  travail, des enfants sages et manger tous les jours des huîtres.  Insoumis et inadaptés à une furieuse réalité économique et administrative, ils chevauchent leurs quads de feu et traversent une France accablée, en quête de nouveaux repères, de déserts jonchés de bipèdes et d’instants de bonheur  éphémère.

La  critique :     Apnée est une surprise qui éclabousse. Une bulle d’air insolente. Un joyeux pavé clairvoyant dans la France actuelle, dynamité par le metteur en scène Jean-Christophe Meurisse et un trio de comédiens épatants.    Bande à part   

 

Puisque l’air du temps est irrespirable, bloquons notre respiration et plongeons tête baissée en apnée !   Les  Cahiers  du  Cinéma

 

 

 

 

 

SOUS TES DOIGTS    De Marie-Christine Courtès   France animation 2015;    13mn

Le jour de la crémation de sa grand-mère, Emilie, une jeune métisse asiatique, se plonge dans les souvenirs de la vieille femme. Elle découvre l'Indochine de Hoà, la naissance de Linh (sa mère), leur départ tragique vers la France en 1956 et l'arrivée au camp d'hébergement de Sainte-Livrade dans le Lot-et-Garonne. Entre souvenirs, danse, colères et rituels traditionnels, Emilie apprend à accepter cet héritage…

 

 

Lundi 21 novembre  20h30  (  Festival Passeurs  de Lumières )

FUOCOMMARE, PAR DELA LAMPEDUSA de  Documentaire de Gianfranco Rosi.  Italie-France, 1h49

Ours d'Or à la Berlinale 2016.

A l'issue  de la  séance  , échange avec une  militante  d'Amnesty Internationale .

Samuele a 12 ans et vit sur une île au milieu de la mer. Il va à l'école, adore tirer et chasser avec sa fronde. Il aime les jeux terrestres, même si tout autour de lui parle de la mer et des hommes, des femmes, des enfants qui tentent de la traverser pour rejoindre son île. Car il n'est pas sur une île comme les autres. Cette île s'appelle Lampedusa et c'est une frontière hautement symbolique de l'Europe, traversée ces 20 dernières années par des milliers de migrants en quête de liberté.

 

Le  réalisateur : Cinéaste « bourlingueur », Rosi s'est immergé plus d'un an dans la vie de l'île de Lampedusa, pour réaliser Fuacoammare , premier documentaire à recevoir l'Ours d'Or à Berlin.

 

La critique : « Comme dans tout grand film italien,la poésie est ici une arme politique » (Positif)

"Un film extraordinairement beau, d’une intelligence rare, simple et qui retourne l’estomac. Ours d’or amplement mérité." Les Fiches du Cinéma

 

Le  court métrage SHORT FILM   de Olaf Held   Allemagne, 2013, Ficon, Couleur, Sans dialogue.  - 03'00

 

Synopsis : Un manifeste du court métrage

 

 Vendredi 25 novembre 18h et mardi 29 novembre 20h30:

Captain Fantastic    

Drame de Matt Ross

États-Unis, 2016, 1h 58min, VOST.

Prix du Jury & Prix du public Deauville 2016 / Un Certain Regard - Prix de la mise en scène Cannes 2016

 

Dans les forêts reculées du nord-ouest des États-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes. Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris. 

 

La critique :  « Matt Ross signe un film brillant, de l’écriture à l’interprétation. Un pur régal de poésie, de finesse et d’humanité, et une balançoire émotionnelle qui s’élance en avant vers le rire pour ensuite rebondir en arrière vers les larmes… »

 

Les interprètes : Viggo Mortensen (Ben) (Loin Des Hommes, La Route, A Dangerous Method…) est génial en idéaliste chevronné mais désabusé, à la tête d’un cortège de têtes blondes ....

Le  court SI J’ÉTAIS LE BON DIEU   de Cordell Barker  Canada, 2015, Animation, Couleur, Français. - 08'28 -

 

Synopsis : En disséquant une grenouille durant le cours de biologie, un garçon de douze ans imagine  ce qu'il ferait s'il était Dieu

 

 

                                                            

                                              

 Lundi  28  novembre 20h30

SONITA   de   

 

Si Sonita, 18 ans, avait eu son mot à dire, elle aurait comme parents   Michael Jackson et Rihanna. Réfugiée afghane clandestine en Iran, elle  habite depuis dix ans dans la banlieue pauvre de Téhéran. Sonita rêve de   devenir une artiste, une chanteuse en dépit des obstacles auxquelles   elle est confrontée en Iran et dans sa famille. En effet sa mère lui réserve un tout autre destin : celui d’être mariée de force et vendue   pour la somme de 9000 dollars. Mais Sonita n’entend pas se soumettre ....

 La  critique :   L'approche de Rokhsareh Ghaem Maghami donne au film une dimension passionnante, inattendue. Et lui confère une puissance de conviction émouvante.         Le Nouvel Observateur    

 Le courage farouche de cette jeune artiste ainsi que ses tiraillements  entre le respect des traditions et ses aspirations d'indépendance  offrent en outre de beaux moments d'émotion et de réflexion....   Positif

 

O JEUNESSE    De Sylvia Guillet  France fiction 2009 ;  10mn

Qui est donc cette belle et mystérieuse jeune femme qui va danser seule en boîte de nuit ?

 

 

 

 

 



17/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 241 autres membres