Les films de juin 2015

Vendredi 5 juin  18h , lundi 8 et mardi 9 juin à 20h30:

  TITLI, UNE CHRONIQUE INDIENNE  de Kanu Behl ; 2h07; Inde .

 Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Dans la banlieue de Delhi, Titli, benjamin d’une fratrie de braqueurs de voitures, poursuit d’autres rêves que de participer aux magouilles familiales. Ses plans sont contrecarrés par ses frères, qui le marient contre son gré. Mais Titli va trouver en Neelu, sa jeune épouse, une alliée inattendue pour se libérer du poids familial…

La  critique :  Une chronique sociale palpitante au cœur de l'Inde.  Studio Ciné Live

C'est en observant les femmes, leur courage, leur ingéniosité, leur dévouement que le réalisateur condamne avec le plus de force la ­société indienne patriarcale : fières et décidées à ne plus se taire, à ne plus être à la merci des hommes, au risque d'être battues comme plâtre, les femmes du film sont magnifiques.   Télérama

 

Vendredi  12 juin 18h   et  lundi 15 juin 20h30:

LE LABYRINTHE DU SILENCE   de Giulio Ricciarelli ; 2015; Allemand .

La  critique :Bienvenue  à ce "Labyrinthe du silence", déjà bien placé dans la catégorie des films qui renseignent, qui enseignent, qui interrogent. Qui éclairent surtout ! La Voix du Nord

Le film est d'autant plus impressionnant qu'il s'agit d'un premier  long-métrage, formellement maîtrisé à travers un format Scope (écran large) et une reconstitution soignée. En un mot comme en cent, du  cinéma. L'Express

 

Mardi 16 juin 20h30  avec  l’Association France Palestine  Solidarité  de Lorient

LES CHEBABS DE YARMOUK  

d’Axel SALVATORI-SINZ    France – 2014 - 78 minutes

Prix « Regard Neuf » du meilleur premier film et Prix du premier film au festival Jean Rouch.

Les « chebabs » de Yarmouk, c’est avant tout une bande de potes, qui se connaissent depuis l’adolescence… Dans le plus grand camp de réfugiés palestiniens du MoyenOrient, créé en Syrie en 1957, ils partagent leur quotidien, se cherchent un avenir. Troisième génération d’exilés, ils ne rêvent plus du retour en Palestine. Au seuil de choix existentiels, l’Histoire les rattrape à nouveau. En mars 2011, éclate la Révolution en Syrie. Le camp sera en grande partie détruit, leur vie bouleversée. ….

La  critique : Les chebabs ne peuvent obtenir d’asile, faute de nationalité. Ils s’entêtent à déjouer le sort dans des labyrinthes de clandestinité à l’instar du cinéaste durant ses tournages. Les textes qu’ils ont rédigés de leurs mains participent à l’écriture du film et donnent corps à notre empathie. L'Humanité

Ce film a aujourd'hui valeur de document d'archive  .  Positif
Le portrait tragique de ces Chebabs sous la forme d'un huis clos désespéré….

A l’issue  de la séance, l’Association France Palestine  Solidarité  de Lorient apportera des  informations  et animera  un  échange avec le public . 

 

Vendredi 19 juin 18h ; lundi 22 et mardi 23 juin 20h30:

LEOPARDI   de  Mario Martone : Italien ; 2h15 .

Italie. XIXe siècle. Giacomo Leopardi est un enfant prodige. Issu d’une famille aristocratique, il grandit sous le regard implacable de son père. Contraint aux études dans l’immense bibliothèque familiale, il s’évade dans l’écriture et la poésie. En Europe, le monde change, les
révolutions éclatent et Giacomo se libère du joug de son père ultraconservateur. Génie malheureux, ironique et rebelle, il deviendra, à  côté de Dante, le plus célèbre poète italien...

 La  critique : Disons-le tout de suite : ces deux-heures et quart sont un émerveillement pour les yeux et pour l’esprit. L’image sublime, signée du grand Renato Berta, y est pour beaucoup, de même que les décors, somptueux (…).  Le Monde

Mario Martone restitue la  vie de  Léopardi avec un sens du cadre et de l’espace qui réjouit, au-delà de l’image d’Epinal. Evocation vibrante.   L'Humanité

C’est dans son attachement à une réalité biographique que le film trouve toute sa matière éblouissante.   Libération

 

Vendredi 26  juin 18h ; lundi 29  et mardi  30juin 20h30

LA LOI DU MARCHE  de  Stéphane  Brizé ; 2015; France ; 1h37.

Avec  le  Prix  d'Interprétation  pour  Vincent LINDON  à Cannes (mai 2015)

À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry et son épouse ne s'en sortent plus financièrement . Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ? …

Le  réalisateur : Né à Rennes  en 1966, Stéphane Brizé  réalise  en 2005   Je ne suis pas là pour être aimé , son 1er long métrage.   Avec La Loi du marché , c’est la troisième fois que Stéphane Brisé   travaille avec Vincent Lindon, son acteur  fétiche ,  après Mademoiselle Chambon ( 2009)  et Quelques heures de printemps ( 2011) , des films applaudis par le public  et la critique .

 

La  critique : Stéphane Brizé a réalisé un film à nul autre pareil, moderne, puissant, engagé (...). Pour dire la vie telle qu’elle est, il n’y a que le cinéma, ce cinéma-là plus encore que les autres, quand un Brizé, un Lindon, des inconnus inoubliables s’en emparent.  Le Nouvel Observateur

Vincent Lindon est très fort (...) et, pour le coup, les nombreux non-professionnels qui l’entourent ne sont jamais traités comme de simples faire-valoir.   Libération

 

Dernier  film  Chloro de la  saison 2014/ 2015 .

En juillet  et  août , le  cinéma  continue  à  La  Bobine  et ,

chaque  jeudi, à la tombée  de la nuit  , dans la Prairie Saint Nicolas 

Chlorofilm revient  début  septembre à  La Bobine

 

 



21/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 221 autres membres