Les films de janvier et début février 2015

Vendredi 2 janvier 2015 à 18h ; lundi 5 et mardi 6 janvier 20h30:

MR TURNER  de Mike Leigh

Britannique ; 2h30 ; 2014 .

Avec  Timothy Spall Prix d'interprétation masculine Festival de Cannes 2014.

Les  23 dernières années de l’existence du peintre britannique, J.M.W Turner (1775-1851). Artiste reconnu, il vit entouré de son père qui est aussi son assistant, et de sa gouvernante. Il fréquente l’aristocratie, visite les bordels et nourrit son inspiration par ses nombreux voyages. La renommée dont il jouit ne lui épargne  ni les railleries du public  ni  les sarcasmes de l’establishment. A la mort de son père, Turner s’isole. Sa vie change quand il rencontre Mrs Booth, propriétaire d’une pension de famille en bord de mer….

La  critique : Dès le premier plan, le film est à l’image de l’œuvre de William Turner : d’une beauté lumineuse. Visuellement, tout dans cette magistrale fresque respire l’esthétique du maître : la splendeur des paysages, la luminosité crépusculaire, l’architecture minutieuse des panoramas. France 24  

 

Côté photographique  Mike Leigh propose  des plans tous droits sortis d’une toile de maître . Toutlecine.com

 

Vendredi 9 janvier 2015 à 18h :

CHARLIE’S COUNTRY  de Rolf de Heer ; 1h40 ; Australie.

Alors que le gouvernement amplifie son emprise sur le mode de vie traditionnel de sa communauté, Charlie, ancien guerrier aborigène, se joue des policiers. Perdu entre deux cultures, il décide de retourner vivre dans le bush à la manière des anciens…

La troisième partie d’une trilogie pleine d’humour et d’émotion autour du comédien aborigène David Gulpilil, prix du meilleur acteur à Un Certain Regard  Cannes 2014 .

 

Vendredi 16 janvier 18h et  mardi 20 à 20h30:  

ZOUZOU    Comédie  de  Blandine  Lenoir ,  1h22.

Prix du public à  Montreuil et  au  Festival du cinéma européen en Essonne 2014

Solange, la soixantaine, ses 3 filles Agathe, Marie et Lucie, et sa petite fille de 14 ans, Zouzou, s'y retrouvent pour quelques jours. L'occasion pour Solange de leur annoncer une grande nouvelle : elle a un homme dans sa vie.  Blandine Lenoir signe un film sur la sexualité des femmes, les clichés, le sexisme ordinaire et la vie sexuelle racontée aux enfants….

La  réalisatrice :   Blandine Lenoir est comédienne et réalisatrice. Elle a notamment tourné avec Erick Zonca, Michael Haneke. Elle a réalisé sept courts métrages, primés dans de nombreux festivals en France et à l’étranger, parmi eux Monsieur l'Abbé nominé aux Césars du meilleur court métrage  et  applaudi par le public  Chlorofilm  le 22  mars 2011  en présence la  réalisatrice.

La  critique : Premier long métrage de Blandine Lenoir,  Zouzou est une comédie débridée autour de la famille, du remariage, de la sexualité, où les quiproquos du langage prolongent les malentendus des situations, souvent drôles, parfois émouvantes, toujours justes, de ce portrait générationnel au casting impeccable. Blandine Lenoir confirme sa place de cinéaste que ses courts métrages annonçaient.

 

Lundi 19 janvier 20h30

Le  Festival Taol Kurun 2015    et   Chlorofilm  présentent

Bertsolari  .  Documentaire  de Asier  Altuna;  Espagne ;  1h25

Les  « bertsolaris »  sont des improvisateurs de vers chantés en basque. Cette tradition orale a su évoluer, s’adapter au fil du temps et attirer les jeunes générations.  Cet art à l’esthétique austère et surprenante  est réel  défi et une prise de risques maximum pour les huit concurrents en lice lors du dernier championnat qui a rassemblé quelque 14 000 spectateurs… Un voyage à travers la poésie improvisée, le silence et l’art brut….

La  critique : Il est des moments de grâce pour un spectateur de cinéma, quand le sujet présenté dans un film l’emmène à repenser le monde bien au-delà du programme pressenti, un instant miraculeux atteint par le film basque Bertsolari d’Asier Altuna…..

 Cette œuvre magnifique possède un vibrant pouvoir de fascination, et parvient à dépasser le simple sujet des chanteurs improvisateurs basques pour signer une puissante ode à la création, par une émotion qui fera trembler plus d’un spectateur.

Le  court métrage :    Sébastien Le  Guillou présentera  sa  dernière  création consacrée à   Brigitte  Kloareg en concerts  dans les pub Irlandais  ( 20mn) . Sébastien Le Guillou avait présenté , en 2006 à  Chlorofilm  un de  ses docu : Portrait du couvreur du Vieux-Marché, Primé à Douarnenez en 2004.

Après la  séance, session  irlandaise au bar du ciné avec Brigitte  Kloareg  et , sous  réserve,  une chanteuse Basque improvisera un chant  selon la  tradition  «  Bertsolari ».

 

Vendredi 23  janvier 20h30; lundi 26 et mardi 28 à 20h30:  

  WHIPLASH    de Damien Chazelle ( 106mn) Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs
de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif  d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher,
professeur féroce et intraitable. Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence...

 

Vendredi 30 janvier 18h30 ; mardi 3 février à 20h30:

 LA TERRE EPHEMERE  de George Ovashvili Sur le fleuve Inguri, frontière naturelle entre la Géorgie et  l’Abkhazie, des bandes de terres fertiles se créent et disparaissent au gré des saisons.  Un vieil Abkaze et sa petite fille cultivent du maïs sur une de ces îles éphémères.
Le lien intense qui les lie à la nature est perturbé par les rondes des garde-frontières.

 

Vendredi 30 janvier 18h et mardi 3 février 20h30

 

LA  TERRE  EPHEMERE  . Drame   Georgien de   1h40

Sur le fleuve Inguri, frontière naturelle entre la Géorgie et l’Abkhazie, des bandes de terres fertiles se créent et disparaissent au gré des saisons. Un vieil Abkaze et sa petite fille cultivent du maïs sur une de ces îles éphémères. Le lien intense qui les lie à la nature est perturbé par les rondes des garde-frontières.

La  critique : ... œuvre envoûtante qui utilise à bon escient toutes les ressources du langage cinématographique. Des partis pris capables d'enchanter un cinéaste comme Terrence Malick. La Voix  du Nord

Pas un plan qui ne transmette une puissante expressivité, une envolée de sens, la densité d'une dramaturgie qui embrasse tous les conflits de la condition humaine. L'humanité  

Lundi 2  février à 20h30   ciné débat  avec  la  LDH .

SUR LES TOITS    de Nicolas  Drolc .  (  voir film  de  février 2015)

 

 



15/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 221 autres membres