Les films de décembre 2011 et début 2012

 

Vendredi  2 décembre 18h ;  lundi 5 et mardi 6 décembre à 20h30:

 L' exercice   de l'Etat   Drame de Pierre Schoeller; 1h52 ; France.

 

Prix Fipresci de la critique à Cannes

Prix du scénario à Namur

Prix de la mise en scène à Angoulême

 

 Le ministre des Transports Bertrand Saint-Jean est réveillé en pleine nuit par son directeur de cabinet. Un car a basculé dans un ravin. Il y va, il n’a pas le choix. Ainsi commence l’odyssée d’un homme d’Etat dans un monde toujours plus complexe et hostile. Vitesse, lutte de pouvoirs, chaos, crise économique… Tout s’enchaîne et se percute. Une urgence chasse l’autre. A quels sacrifices les hommes sont-ils prêts ? Jusqu’où tiendront-ils, dans un Etat qui dévore ceux qui le servent ?

La  critique : un film en tension constante, et c'est sa grande réussite. Ce film-là manquait. Il nous comble. Télérama

 

 

Vendredi 9 décembre 18h ;  lundi 12  et  mardi 13 à 20h30

 Toutes  nos  envies   de  Philippe  Lioret 
 

Claire, Jeune juge au tribunal de Lyon, rencontre Stéphane, juge chevronné et désenchanté, qu'elle entraîne dans son combat contre le surendettement. Quelque chose naît entre eux, où se mêlent la révolte et les sentiments, et surtout l'urgence de les vivre.

 

Subtil équilibre d'un récit qui se garde de bout en bout des dérives du pathos pour rester humain. Simplement.  Ouest France
 
Vincent Lindon et Marie Gillain forment un tandem de justiciers à fleur de peau.  Télé 7 Jours

 

Après "Welcome", Philippe Lioret atteint (de nouveau) sa cible. Une excellente nouvelle.

Le Nouvel Observateur

 

 Un film sous pressions (...) sublimé par l'investissement total de Marie Gillain et de ses partenaires, humains dans toute leur fragilité.   Première
 
[...] le spectateur sort à la fois meilleur et regonflé.  TéléCinéObs
 
Vincent Lindon et Marie Gillain dévorent l'écran avec un appétit féroce.  20 Minutes
 
Lioret nous donne encore à voir une tranche de vies réussie qui l'affirme inéluctablement comme l'un des héritiers de ce cinéma français des années 70 à mi-chemin entre Sautet et Granier-Deferre.   Ecran Large
 
Profondément ancré dans une réalité sociale éprouvante, violente et cruelle, "Toutes nos envies" est avant tout la belle histoire d'une rencontre entre deux êtres.  Elle
 
Au-delà du jeu des acteurs, excellents, tous d'une vérité saisissante et poignante, la puissance de "Toutes nos envies" tient en effet sur la sobriété de sa mise en scène, d'une justesse renversante.  Excessif
 
"Toutes nos envies" reste toujours sur le fil tenu de l'émoi sans verser dans le sentimentalisme. Le Journal du Dimanche
 
  
 
 C'est mélo à souhait. Il n'empêche, un charme vous retient.  Libération
 
La vraie générosité de Lioret : seul, on est incomplet, tandis qu'à deux on peut accomplir des miracles. (...) Cette vision foncièrement romantique est proche de celle d'un Clint Eastwood.
 
[Un] mélo doux dont les maladresses restent infimes. C'est par sa volonté de mettre en lumière des combattants du quotidien que le film touche.  Télérama
 
 
Vendredi  16 décembre 18h ; lundi 19   et mardi 20   à  20h30:
Mon pire  cauchemar  de Anne  Fontaine    France  comédie 2011 ;  1h 43.

 

Elle habite avec son fils et son mari en face du Luxembourg... Il habite seul avec son fils à l’arrière d’une camionnette.

Elle dirige une prestigieuse fondation d’art contemporain... Il vit de petits boulots et d’allocations.

Elle a bac + 7... Il a failli faire 7 ans de prison.

Elle tutoie le ministre de la culture... Il tutoie toutes les bouteilles d’alcool qu’il rencontre.

Elle aime le débat d’idées... Il aime le sexe avec des inconnues à forte poitrine.

Ils ne se ressemblent pas du tout... et se supportent encore moins.

D’ailleurs, ils n’auraient jamais dû se rencontrer. Mais leurs enfants, eux, sont inséparables... Ils finiront par comprendre pourquoi...

 La  critique : Anne Fontaine réussit  à parler de changement dans la famille, de transgression dans l'art . En toute vérité et légèreté...Un pur bonheur pour  terminer l'année  2011!
 
Vendredi  6  janvier  2012 à 18h ;  lundi 9  et  mardi 10 janvier 20h30:
Les  neiges  du Kilimandjaro   de  Robert  Guédiguian
 
Vendredi 13  janvier 18h  et lundi 16 janvier à 20h30:  
Oh  my  God  Comédie britannique de Tanya Wexler;  2011 ; 1h39

  Dans l'Angleterre victorienne , Mortimer Granville , jeune et séduisant médecin rentre au service du Dr Dalrymple , spécialiste de l'hystérie féminine . Le traitement préconisé est simple mais d'une redoutable efficacité : du plaisir pour soulager les troubles …

  Basé sur des faits réels Oh my god  parle de l'émergence du féminisme , de la naissance de la médecine moderne à la fin du 19ème siècle . La sexualité , la technologie , l'électricité et bien sur l'amour sont des ingrédients de ce film où l'on rit beaucoup .

 

  La critique : Une traversée  pleine d'humour du vaste courant social qui a bouleversé la vie des femmes et donc des hommes dans l'Angleterre victorienne....

 
Mardi  17 janvier  20h30:   Ciné  débat dans le  cadre  du  Festival Taol Kurun 2012 dont le  thème  est  Vivre  et  travailler  au  pays . 
 
 Prochainement : Tous  au  Larzac  mardi  28  février 20h30 en présence  du  réalisateur   Christian Rouaud .


24/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres