la vie de Chlorofilm

la vie de Chlorofilm

Les films d'octobre 2020 ( 29ème saison Chloro)

Jeudi 1er octobre 20h30  et dimanche 4 octobre 17h30:

DANS UN JARDIN QU’ON DIRAIT ETERNEL

Comédie dramatique de Tatsushi Ōmori

Japon;  2020;  1 h 40 mn ; VOST

Dans une maison traditionnelle à Yokohama, Noriko et sa cousine Michiko s’initient à la cérémonie du thé. Noriko se laisse séduire par les gestes ancestraux de Madame Takeda, son exigeante professeure, elle découvre la saveur de l’instant présent et change peu à peu son regard sur l’existence. Michiko décide de suivre un tout autre chemin…

Le  réalisateur :   Dans un jardin qu’on dirait éternel est le dixième long métrage du réalisateur Japonais Tatsushi Ōmori mais son premier film sorti sur les écrans français.

Kirin Kiki dans le rôle de Madame Takeda, actrice fétiche du réalisateur Kore-eda (Une affaire de famille) et icône du cinéma japonais ( Les Délices de Tokyo) , disparue depuis, illumine le film de sa présence.

La critique : « Le réalisateur filme admirablement le passage du temps et des saisons, la délicatesse des gestes, la finesse des objets ; il nous fait percevoir toute la sagesse et la spiritualité que les Japonais mettent dans leur rapport à la nourriture et aux traditions» La Croix

Vendredi 2 octobre 18h  et lundi 5 octobre 20h30 :

EVA EN AOÛT 

Drame de Jonas Trueba

Espagne ; 2020 ; 2h09 .

Une ode à la liberté pleine de douceur estivale .

Eva, 33 ans, décide de rester à Madrid pour le mois d’août, tandis que ses amis sont partis en vacances. Les jours s’écoulent dans une torpeur madrilène festive et joyeuse et sont autant d’opportunités de rencontres pour la jeune femme.

La critique : Vent de fraîcheur sur un cinéma européen en pleine torpeur estivale, Eva en août est une parenthèse d’une telle douceur qu’on ne peut que vous conseiller de l’ouvrir !  Rolling Stone

Ruisselant de charmes, le cinquième long métrage de Jonas Trueba ( né en 1981 ) musarde dans les rues de Madrid qu’il embrasse dans tous les plans, fuyant l’espagnolade de carte postale sans renier la qualité picturale de la ville. Libération

Une chronique tout en délicatesse. [...] Eva, page blanche et pure présence, allégée de tout passé psychologisant. Les Inrockuptibles

Jeudi 8 octobre 20h30  et lundi 12 octobre 20h30 :

MANO DE OBRA

Drame de David Zonana

 Mexique,2020, 1h 23min, VOST

Francisco voit son frère mourir d’un accident sur le chantier où ils travaillaient ensemble. N‘obtenant aucun dédommagement du propriétaire, Francisco invente une façon inédite de se venger de lui.

Le réalisateur et scénariste : « J’ai développé mon propre langage cinématographique en regardant beaucoup de films. Je voulais connaître tous les classiques, savoir tout ce qui se faisait. Voir des films aura été pour moi la meilleure école ». David Zonana a appris le métier de réalisateur sur le tas. Après avoir travaillé dans une société de production où il a acquis de plus en plus de responsabilités, il a commencé à signer des courts-métrages, ce qui lui a permis de découvrir la production, la réalisation et l'écriture de scénarios.

La critique : « … Mano de obra est un film d’une très grande maturité cinématographique… On ressort inquiet et troublé de cette expérience narrative. On ressort surtout avec le désir d’un nouveau monde, plus juste et plus soucieux de son petit peuple... » Avoir-alire.com

« … Mano de Obra se vit comme une bombe à retardement dont on se demande quand et comment elle va exploser … Passionnant... » Première

Vendredi 9 octobre 18h et dimanche 11 octobre  17h30 :

LES APPARENCES

Thriller de Marc Fitoussi

France, Belgique, 2020, 1h 50min.

Avec  : Karin Viard, Benjamin Biolay, Lucas Englander. Laetitia Dosch...
Vienne, ses palais impériaux, son Danube bleu et… sa microscopique communauté française. Jeune couple en vue, Ève et Henri, parents d’un petit Malo, ont tout pour être heureux. Lui est le chef d’orchestre de l’Opéra, elle travaille à l’Institut français. Une vie apparemment sans fausse note, jusqu’au jour où Henri succombe au charme de l’institutrice de leur fils.

Le réalisateur et scénariste : Après un cursus universitaire, Marc Fitoussi  signe à la fois le scénario et la réalisation de la  plupart de ses films. C'est le moyen métrage Bonbon au poivre (2005), sélectionné aux Oscars, qui lui permet d'être remarqué par la profession. En 2007, le cinéaste se lance dans la réalisation de son premier long métrage, La Vie d'artiste , puis suivra Copacabana (2010) sélectionné au Festival de Cannes, Pauline Détective (2012, policier), La Ritournelle (2014, comédie sentimentale) et Maman a tort (2016, comédie dramatique).

La critique : «  La réalisation de Marc Fitoussi est dans la maîtrise totale, le casting est juste à sa place, tout comme les dialogues et le développement scénaristique. Les apparences est un excellent thriller qui vous fera passer un bon divertissement... » paperblog.fr

 

Jeudi  15 octobre 20h30

Cinéphare et Chlorofilm vous proposent dans le cadre du cycle répertoire, cycle "Le cinéma des Antipodes"

(4,40 €).

Séance présentée  et  débat animé  par Thibault Fleuret, critique  et animteur  de Cinéma.

UTU

 

Drame de Geoff Murphy Nouvelle Zélande , 1983 , 1h58

 

En Nouvelle-Zélande, dans les années 1870. Alors que les Anglais viennent de coloniser le pays, un jeune guerrier

 

maori se rebelle contre l'envahisseur…

 

Le  réalisateur : Geoff Murphy est le premier cinéaste néo-zélandais à être sélectionné au Festival de Cannes . Le

 

film Utu (« vengeance ») s’inspire de la vie de Tee Kooti, un chef maori qui s’était révolté contre les colonisateurs

 

britanniques. Anzac Wallace, inoubliable dans le rôle du chef maori, représente à lui seul toutes les problématiques

 

du film et son métissage.

 

Critique : « ..Utu est l’un de ces films paradoxaux, ceux qui, d’une rare intensité, marquent les spectateurs...savant

 

mélange de western, film d’aventure et brûlot politique ... » (Fais pas genre)

 

Vendredi 16 octobre  18h et dimanche 18 octobre 17h30:

EMA   

Drame, Thriller de Pablo Larrain.

Chilien ; 2020 ; 1h42 .

Interdit aux moins de 12 ans

Ema, jeune danseuse mariée à un chorégraphe de renom, est hantée par les conséquences d'une adoption qui a mal tourné. Elle décide de transformer sa vie…

Le réalisateur : Fils d’un sénateur chilien , Pablo Larraín , né en 1976, baigne dès son plus jeune âge

 

dans la politique. Il démontre rapidement un intérêt pour les images, la communication et le cinéma :

 

16 longs métrages à ce jour à son actif . Après une première réflexion politique dans Post Mortem,

 

Pablo Larraín réalise  No, plébiscité dans le monde entier ,  El Club, Ours d'argent Berlin (2015),

 

 Neruda,2016,  Jackie (2017)Autant de films majeurs applaudis par la critique et le public Chlorofilm.

 

La critique : En mettant au cœur de son film une danseuse prise dans une cruelle tragédie de la

 

maternité, Larraín confronte son cinéma au renouvellement des corps et des générations, tout en

 

retrouvant son essence. Les Fiches du Cinéma

 

Un film terriblement attachant. Ouest france

 

Un drame euphorisant et hypnotique qui parle de l’art de danser comme une tentative de se réparer. Tout

 

simplement beau et profond.  aVoir-aLire.com

 

Lundi   19  octobre 20h30 (  séance unique )

ANTIGONE

Drame de Sophie Deraspe .

 

Québécois /Canadien ; 1h49 ; 2020.

 

C'est l'histoire d'une jeune fille qui veut sauver son frère et qui, pour cela, enfreint la loi. Le film québécois ,

 

 

librement inspiré de la tragédie grecque de Sophocle, se déroule dans le Canada d'aujourd'hui avec comme

 

personnages principaux les membres d'une famille d'immigrés algériens.

 

La réalisatrice : premier long-métrage de fiction de la réalisatrice québécoise Sophie Deraspe née en 1973.

 

La critique : Les acteurs, dont la plupart jouent pour la première fois [...], sont d’une justesse saisissante,

 

au service d’un scénario qui évite toute surenchère démonstrative : l’intégrisme au Maghreb, la violence

 

policière occidentale, les contradictions de l’adolescence, le dérapage de l’ascenseur social [...], les

 

rouages de la justice, le sort des immigrés en attente de citoyenneté, les pièges de l’emballement sur les

 

réseaux sociaux, la lâcheté politicienne… autant de thèmes égrenés qui auraient pu tourner au

 

didactisme, mais qui se fondent puissamment dans la fluidité du récit. POSITIF

 

Un bijou de cinéma Ouest France

 

Un échange  avec le producteur  du film  Marc Daigle  sera présent à la séance    aura lieu à l'issue  de la  séance .

 

Jeudi 22 octobre 20h30  et vendredi 23 octobre 18 h :

HONEYLAND 

Documentaire de Tamara Kotevska et Ljubomir Stefanov

Macédonien, 2020 1 h 26 min, VOST

Grand prix du jury du film documentaire étranger- Sundance 2019

Hatidze est une des dernières personnes à récolter le miel de manière traditionnelle, dans les montagnes désertiques de Macédoine. Sans aucune protection et avec passion, elle communie avec les abeilles. Elle prélève uniquement le miel nécessaire pour gagner modestement sa vie. Elle veille à toujours en laisser la moitié à ses abeilles, pour préserver le fragile équilibre entre l’Homme et la nature.

Le réalisateur (et scénariste) Ljubo Stefanov est engagé depuis 20 ans dans la production d’éléments de communication et de documentaires destinés à promouvoir un développement humain compatible avec le respect de l’environnement. Il a travaillé pour des organismes internationaux tels que l’ONU, Euronatur, Swisscontact. Honeyland est son troisième documentaire. Tamara Kotevska est diplômée de la Faculté des arts dramatiques de Skopje, elle travaille depuis cinq ans dans la réalisation de fictions et de documentaires.

La critique : « Un documentaire d’une actualité brûlante qui, entre douce poésie et paysages grandioses, démontre les conséquences sur la vie humaine de la surexploitation de la nature..» à voir à lire

Dimanche 25 octobre 17h30 :

ROCKS 

Drame  de Sarah Gavron

Nationalité : britannique;

Synopsis: Rocks, 15 ans, vit à Londres avec sa mère et son petit frère. Quand du jour au lendemain leur mère disparait, une nouvelle vie s’organise avec l’aide de ses meilleures amies. Rocks va devoir tout mettre en oeuvre pour échapper aux services sociaux.

La réalisatrice  :   Après Rendez-vous à Brick Lane son premier long métrage en 2007 et Les Suffragettes en 2015 Sarah Gavron réalise ici son troisième long métrage.

Critiques spectateurs  :   Pertinent, capable de naviguer avec intelligence entre drame et légèreté, Rocks sonne terriblement juste.

Lucide, dramatique sans tomber dans l'exagération, Rocks s'inscrit parfaitement dans le cinéma réaliste social britannique. Le dernier film de la réalisatrice Sarah Gavron capte l'âge adolescent et ses préoccupations avec un naturel épatant.

Critique  de presse :

Malgré son sujet grave et son contexte, jamais le long-métrage ne se laisse enfermer dans les cases. Ni film de banlieue, ni drame social et familial fataliste, il adopte un ton nuancé, à l'image du parcours de la jeune femme, oscillant entre deux univers qui s'opposent.  Culturopoing

Photographié par Hélène Louvart, ce film à la réalisation discrète mais soignée s’inscrit bien dans la tradition anglaise des films sociaux, efficaces sans jamais être asphyxiants.  Positif

 

Lundi 26 octobre 20h30 :

AFRICA MIA 

Documentaire musical de Richard Minier & Edouard Salier

France, 2020, 1h 18min

Avec Boncana Maïga : chef d’orchestre, leader de ce groupe de dix jeunes musiciens maliens qui furent accueillis à Cuba dès 1964 .

C'est une histoire qui commence en pleine guerre froide, en 1964, quand dix musiciens maliens débarquent dans la Havane de Castro pour y étudier la musique. En brassant les sonorités ils deviennent le premier groupe afro-cubain de l'histoire : les Maravillas de Mali. Cinquante ans plus tard, entre Bamako et la Havane, nous partons à la recherche du maestro Boncana Maïga, son chef d'orchestre, avec le projet fou de reformer ce groupe de légende !

Les réalisateurs : Richard Minier est un auteur et réalisateur de documentaires. Il développe, au sein de sa société de production, plusieurs projets autour de la musique, du voyage et sur les tendances artistiques en Afrique. Il est également compositeur et producteur de musique : il a produit l’album Bossa Nova de Pauline Croze et les nouvelles versions de l’album Africa Mia des Maravillas de Mali.

Édouard Salier est un réalisateur, graphiste, designer et photographe. Ses courts métrage sont été présentés et primés dans le monde entier, dont Habana qui a reçu le Grand Prix au Festival Gerardmer en 2015. Il réalise son long métrage Cabeza Madre à La Havane et plusieurs épisodes des séries Netflix « Mortel » et « Revolution ». Édouard Salier est l’auteur de nombreux vidéo clips, entre autres pour Massive Attack, Justice ou encore Metronomy.

La critique : « … A travers les difficultés du producteur à accomplir son projet, ce sont des vies où la musique n’a plus toute sa place qui nous sont dévoilées. Les membres qu’il parvient à retrouver se replongent dans leurs souvenirs avec d’autant plus de plaisir que tous ont vécu comme un âge d’or cette singulière épopée cubaine... » clapnoir.org

Jeudi 30 octobre 20h30  et lundi 2 novembre 20h30:

A DARK-DARK MAN  

Policier  de  Adilkhan Yerzhanov

KazakhFrançais; 1h50.

thriller kazakh hors normes, entre Bruno Dumont et Quentin Tarantino

Un polar qui sort des terrains battus et aborde la corruption dans un décor hors les murs.

Bekzat, jeune inspecteur qui baigne dans la corruption policière kazakhe, doit couvrir un nouveau crime pédophile mortel dans son secteur. Mais une journaliste doit l’accompagner dans son enquête sur ordre des autorités. Ses interférences répétées vont faire vaciller son mode opératoire

 

Dimanche 1er novembre 17h30 :

DRUNK 

Drame de Thomas Vinterberg

Danois, 2020 1 h 55 min, VOST

Quatre amis décident de mettre en pratique la théorie d’un psychologue norvégien selon laquelle l’homme aurait dès la naissance un déficit d’alcool dans le sang. Avec une rigueur scientifique, chacun relève le défi en espérant tous que leur vie n’en sera que meilleure ! Si dans un premier temps les résultats sont encourageants, la situation devient rapidement hors de contrôle.

Le réalisateur  : Thomas Vinterberg est surtout connu pour ses films Festen (prix  du Jury à Cannes 1998)  et  La Chasse ( prix d’interprétation masculine pour l’acteur Mads Mikkelsen à Cannes 2012). Festen a marqué la première application du manifeste Dogma 95, mouvement cinématographique qu’ont initié Vinterberg et son compatriote Lars von Trier en réponse aux superproductions hollywoodiennes, privilégiant un réalisme nerveux.

La  critique :

Vendredi 30 octobre :

EVENEMENT. En partenariat  avec  le Manoir  de Kernault  et la Ville  de Quimperlé

LA NUIT EPOUVANTABLE : une fois  que la nuit tombe , les ombres bougent , les esprits  se  réveillent , et ce qui se tenait tranquille sort de l'ombre .

Venez passer une soirée  tout à fait épouvantable , si vous l'osez !

 

4  films à l'affiche. Toutes les  séances à 4€.

A  16h :  BALADE  SOUS LES  ETOILES  . Un programme  de  films d'animation européens  pour le jeune public ( à partir  de 5 ans) .

Durée 49mn.

6 films  courts  autour  de la nuit, de la peur de l'obscurité et de rencontres entre les animaux  et les hommes .

 

A 18 h : GREMLINS 

comédie fantastique  de  Joe Dante

Etats Unis ; 1984 ; 1h45;

"Gremlins" est un film absolument génial, délirant, superbe. Le fantastique se mêle à l'ordinaire, l'humour noire triomphe, on rit, on s'amuse, on apprécie ! DarkParadise

A  20h30 : EVIL DEAD  

Epouvante / horreur  de Sam Raimi

Etats Unis ; 1981; 1h20;

Interdit aux moins de 12 ans .

Evil Dead reste l'un des joyaux du genre et n'a rien perdu de son pouvoir horrifique.Obejctif-Cinema.com

A  22h30 : FREDDY - LES GRIFFES  DE LA NUIT

Epouvante / horreur  de  Wes Craven .

Etats unis ; 1984 ; 1h31

Sans doute sur le podium des meilleurs films d'horreur... Et le gros point fort est sans contexte l'originalité de Freddy, un spectre qui s'immisce dans nos rêves pour tuer dont les couteaux seront repris par Tim Burton ("Edward aux mains d'argent"). Bon suspense, vrai rebondissement avec un vrai bon scénario et ça donne la trouille .... Selenie Le Club300

 

EVENEMENT. En partenariat  avec  le Manoir  de Kernault  et la Ville  de Quimperlé

LA NUIT EPOUVANTABLE : une fois  que la nuit tombe , les ombres bougent , les esprits  se  réveillent , et ce qui se tenait tranquille sort de l'ombre .

 

Venez passer une soirée  tout à fait épouvantable , si vous l'osez !

 

4  films à l'affiche. Toutes les  séances à 4€.

A  16h :  BALADE  SOUS LES  ETOILES  . Un programme  de  films d'animation européens  pour le jeune public ( à partir  de 5 ans) .

Durée 49mn.

6 films  courts  autour  de la nuit, de la peur de l'obscurité et de rencontres entre les animaux  et les hommes .

A 18 h : GREMLINS

comédie fantastique  de  Joe Dante

Etats Unis ; 1984 ; 1h45;

"Gremlins" est un film absolument génial, délirant, superbe. Le fantastique se mêle à l'ordinaire, l'humour noire triomphe, on rit, on s'amuse, on apprécie ! DarkParadise

A  20h30 : EVIL DEAD 

Epouvante / horreur  de Sam Raimi

Etats Unis ; 1981; 1h20;

Interdit aux moins de 12 ans .

Evil Dead reste l'un des joyaux du genre et n'a rien perdu de son pouvoir horrifique.Obejctif-Cinema.com

A  22h30 : FREDDY - LES GRIFFES  DE LA NUIT

Epouvante / horreur  de  Wes Craven .

Etats unis ; 1984 ; 1h31

Sans doute sur le podium des meilleurs films d'horreur... Et le gros point fort est sans contexte l'originalité de Freddy, un spectre qui s'immisce dans nos rêves pour tuer dont les couteaux seront repris par Tim Burton ("Edward aux mains d'argent"). Bon suspense, vrai rebondissement avec un vrai bon scénario et ça donne la trouille .... Selenie Le Club300

Vendredi 30 octobre :

EVENEMENT. En partenariat  avec  le Manoir  de Kernault  et la Ville  de Quimperlé

LA NUIT EPOUVANTABLE : une fois  que la nuit tombe , les ombres bougent , les esprits  se  réveillent , et ce qui se tenait tranquille sort de l'ombre .

 

Venez passer une soirée  tout à fait épouvantable , si vous l'osez !

 

4  films à l'affiche. Toutes les  séances à 4€.

A  16h :  BALADE  SOUS LES  ETOILES  . Un programme  de  films d'animation européens  pour le jeune public ( à partir  de 5 ans) .

Durée 49mn.

6 films  courts  autour  de la nuit, de la peur de l'obscurité et de rencontres entre les animaux  et les hommes .

A 18 h : GREMLINS

comédie fantastique  de  Joe Dante

Etats Unis ; 1984 ; 1h45;

"Gremlins" est un film absolument génial, délirant, superbe. Le fantastique se mêle à l'ordinaire, l'humour noire triomphe, on rit, on s'amuse, on apprécie ! DarkParadise

A  20h30 : EVIL DEAD 

Epouvante / horreur  de Sam Raimi

Etats Unis ; 1981; 1h20;

Interdit aux moins de 12 ans .

Evil Dead reste l'un des joyaux du genre et n'a rien perdu de son pouvoir horrifique.Obejctif-Cinema.com

A  22h30 : FREDDY - LES GRIFFES  DE LA NUIT

Epouvante / horreur  de  Wes Craven .

Etats unis ; 1984 ; 1h31

Sans doute sur le podium des meilleurs films d'horreur... Et le gros point fort est sans contexte l'originalité de Freddy, un spectre qui s'immisce dans nos rêves pour tuer dont les couteaux seront repris par Tim Burton ("Edward aux mains d'argent"). Bon suspense, vrai rebondissement avec un vrai bon scénario et ça donne la trouille .... Selenie Le Club300



08/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 234 autres membres