les films de juin 2010

Séance unique mardi 1er juin à 20h30

en présence de Bruno Collet et en collaboration avec la Médiathèque de Quimperlé, qui accueillera du 4 mai au 12 juin une exposition consacrée au cinéma d'animation. 

 

PLEINE LUNE

          Une sélection de courts métrages réalisée par

Laurent Gorgiard, Bruno Collet , Emmanuelle Gorgiard

 

L'homme aux bras ballants de Laurent Gorgiard, a inspiré le titre donné à ce programme, Pleine Lune. Les 4 premières minutes mettent en scène un rituel lumineux d'une nuit de pleine Lune.

Le Cid, d'.Emmanuelle Gorgiard qui a pris le parti d'utiliser des insectes pour interpréter les personnages du Cid

A l'origine, RIP de Bruno Collet est une mini série composée de 13 épisodes qui parodient des grands classiques du cinéma fantastique. 3 épisodes ont été sélectionnés pour intégrer le programme:

- Toutes les marionnettes du Jour de gloire ont été fabriquées à base de boue. Selon le réalisateur, "la boue est le symbole de la fragilité du corps humain et elle doit traduire l'humidité".

- Le dos au mur : condamné dès sa naissance à retenir un volet ouvert, sa vie d'homme tronc n'a été que soumission. Pourtant, il se rappelle, un jour, avoir cru en l'amour...

- Le petit dragon de Bruno Collet. Trente-cinq ans après la mort de Bruce Lee, son âme se réincarne dans le corps d'une petite poupée à son effigie. Avec assurance, le jouet en caoutchouc part à la découverte du monde hors d'échelle qui l'entoure.

 

Vendredi 4 juin à 18 h,lundi 7 et mardi 8 juin à 20 h 30  

 

TENGRI

"le bleu du ciel", de Marie-Jaoul de Poncheville

 

Une histoire d'amour nomade au cœur de l'Asie Centrale d'aujourd'hui, parmi les décombres du soviétisme et en pleine renaissance des nationalités. Une jeune fille kirghize et un pécheur kazakh tentent chacun d'échapper à une histoire sans issue ; ils parviennent à se trouver et tentent de conquérir leur liberté qui les entraînent vers leur nouveau monde: entre Est et Ouest…

Tengri  est d'une beauté à couper le souffle

 

Le court-métrage:  Avant... mais après, de Tonie Marshall (Deux lycéens parlent de l'usage du préservatif.)

 

 

Vendredi 11 juin à 18 h, lundi 14 et mardi 15 juin à 20 h 30

TEHERAN

 de Nader T. Homayoun

 

Ibrahim a quitté sa province et sa famille pour tenter sa chance à Téhéran. Mais dans cette jungle urbaine où tout se vend, tout s'achète, le rêve peut rapidement virer au cauchemar. Mêlé à un trafic de nouveau-nés, Ibrahim  plonge dans les bas-fonds de la ville, là où cohabitent prostituées, mendiants et mafieux en tout genre…

Un nouveau visage de Téhéran,  filmé sans autorisation

 

Le court métrage:  7h57 am-pm, de Simon Lelouch (Le 25 mai 2009 Renaud Capuçon interprète sur la ligne 6 du métro parisien « Mélodie d'Orphée" de Glucq. Deux jours plus tard, sa prestation au théâtre des Champs Elysées affichait complet.)

 

 

Vendredi 18 juin à 18 h, Lundi 21 et mardi 22 juin à 20h30 

CRAZY HEART

de Scott Cooper

 Oscar du meilleur acteur pour Jeff Bridges en 2010

Oscar de la Meilleur Chanson avec "The Weary Kind" composée par Ryan Bingham et T Boone Burnett.

 

A 57 ans, Bad Blake, chanteur de country, vit toujours sur la route, et ce qui lui reste de célébrité disparaît peu à peu. La route de Bad suit son cours, jusqu'au soir où il fait la rencontre de Jean, journaliste locale. Bad s'attache plus que d'habitude. Même s'il ne fait aucune promesse, et que Jean, mère divorcée, sait qu'elle n'a rien à attendre de lui, ils reviennent sans cesse dans les bras l'un de l'autre...

 

Le court métrage: La leçon de danse de Philippe Prouff (Ce film est destiné à tous ceux qui veulent épater la galerie avec un apprentissage simple et révolutionnaire de différents mouvements de danse. Vous n'aurez désormais plus aucune excuse pour ne pas remuer votre corps au son des rythmes digitaux.)

 

Vendredi 25 juin à 18 h, lundi 28 et mardi 29 juin à 20h30

 DANS SES YEUX

de Juan José Campanella

Oscar du meilleur film étranger en 2010

 

1974, Buenos Aires. Benjamin Esposito enquête sur le meurtre violent d'une jeune femme. 25 ans plus tard, il décide d'écrire un roman basé sur cette affaire "classée" dont il a été témoin et protagoniste. Ce travail d'écriture le ramène à ce meurtre qui l'obsède depuis tant d'années mais également à l'amour qu'il portait alors à sa collègue de travail. Benjamin replonge ainsi dans cette période sombre de l'Argentine où l'ambiance était étouffante et les apparences trompeuses...

Un excellent film noir, classique, très bien ficelé, astucieux et prenant.

 

Le court-métrage: The spine de Chris Landereth (Mariés depuis vingt-six ans, Dan et Mary Rutherford assistent sans enthousiasme à une séance de thérapie de groupe pour couples…)

 

 



20/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 244 autres membres